Rochefort-en-Terre, une des communes les plus réputées en Bretagne et cependant, une des plus petites en superficie (121 ha).

Rochefort (-en-Terre) depuis 1892, est constituée de quelques centaines de maisons regroupées sur un éperon rocheux. Un site pittoresque et défensif entre la forêt de Brocéliande et la basse Vilaine, Malestroit et la Roche Bernard.

En flânant dans la cité, une grande impression d’unité, de simplicité, se dégage, due à l’omniprésence de la pierre, des géraniums et des lierres mais aussi due au pouvoir d’attraction de la rue principale. Et pourtant, quand on y regarde de plus près, le soir surtout grâce aux " Chemins Lumineux ", quelle diversité !

Tous les grands courants architecturaux sont représentés ici, dans un espace réduit : maisons à pans de bois et bâtiments de style gothique côtoient demeures de la Renaissance, hôtels classiques et même l’art éclectique du XIXème siècle.

Que de trouvailles, que de détails originaux aussi, dans le traitement des façades (parement de granit sur un habitat de schiste, encorbellement en pierre, alternance de schiste et de granit), dans la décoration des frontons de lucarnes, des linteaux de portes et de fenêtres !

Que de ruelles, de venelles et de successions d’escaliers débouchant sur de secrets logis ou de somptueux panoramas. La qualité actuelle de ce patrimoine architectural s’explique par la puissance et la richesse des seigneurs qui se sont succédés mais aussi grâce à la passion et au sens esthétique des derniers propriétaires du château, les peintres américains Klots, qui ont permis de la rehausser encore par une décoration florale de grande qualité (la commune a été récompensée de la 4ème fleur, du grand prix national des villes et villages fleuris) contribuant ainsi, à faire de Rochefort-en-Terre une " Petite Cité de Caractère " au coeur de l’Argoat.

IMG_2876