Le Mont Ste Odile       

La Vie de Sainte Odile

Etichon (ou Adalric), duc d’Alsace sous Dagobert II, attend son premier enfant. Il espère avoir un fils. Grande déception : une fille chétive et aveugle naît. Etichon ordonne qu’on la tue. Béreswinde, sa femme, confie l’enfant à une nourrice qui, en cachette, s’en va la porter à Palma en Bourgogne (Baume-les-Dames), où elle va être élevée dans un couvent.

A l’âge de 12 ans, l’enfant est baptisée par l’Evêque Ehrhard de Ratisbonne ; à l’instant même du baptême, elle recouvre la vue et on lui donne comme nom Odile, c’est-à-dire fille de lumière.

Quelques temps après, Odile désire rentrer auprès de ses parents. Hugues, son frère puîné, décide de la chercher, malgré la défense formelle du père. Ce geste, il le paiera de sa vie. Lorsqu’il ramène sa soeur Odile, Etichon, dans un accès de fureur, le tue.

Mais aussitôt saisi de repentir, le père reçoit Odile dans son château. Il projette de la marier à un jeune prince de son choix. Odile refuse ce mariage, car elle s’est consacrée à Dieu. Devant l’obstination du père qui veut la forcer au mariage, elle s’enfuit. Le Père poursuit ses traces et la découvre cachée dans les rochers de la montagne. Mais comme il s’approche, le rocher s’ouvre et donne asile à la fugitive. L’événement se serait passé en Forêt-Noire près de Fribourg.

Devant ce miracle, Etichon s’incline. Odile peut rentrer. Le père pressé par Saint-Léger, évêque d’Autun, un proche parent, fait donation à sa fille du château de Hohenbourg, qui est transformé en monastère.

De nombreuses filles viennent se joindre à Odile, pour une vie de prière et de charité. Elle fonde Niedermunster, au pied du Mont Sainte-Odile pour y recueillir pauvres et infirmes. Elle fait jaillir d’un rocher une source qui guérit les malades. Les miracles se font nombreux autour d’elle. Grâce à sa prière, son père est délivré des flammes du purgatoire.

A l’approche de sa mort, un ange vient l’assister. Et à sa mort (720), les soeurs déposent son corps dans un sarcophage actuellement visible à la chapelle Sainte-Odile. Son tombeau restera intact à travers toutes les épreuves dont souffrira le couvent au long des siècles.

IMG_3010