Vue sur la ville :  

Broken Hill également surnommée Silver City, la ville de l'argent, fut fondée en 1883 suite à la découverte d'un énorme filon d'argent, de zinc et de plomb. Aujourd'hui encore, même si les gisements sont quasi épuisés, la ville reste active et très artistique.

 

Broken Hill est située 1 200 kilomètres de Sydney et 500 kilomètres d'Adélaïde. Elle est la ville la plus occidentale de la Nouvelle Galles du Sud. Située au bord de l'immensité désertique de l'Outback, cette ville mérite le détour pour son environnement sauvage, ses habitants typiques et ses constructions très particulières.

 

Partout le paysage est marqué par les mines à ciel ouvert. Broken Hill est le berceau de l'industrie minière du pays. L'autre attrait de Broken Hill tient à son statut de pôle artistique majeur. En effet, Broken Hill est la ville natale de Pro Hart, un ancien mineur devenu artiste peintre populaire. De nombreux artistes ont choisi de s'y installer depuis quelques décennies pour profiter de la lumière très particulière de l'Outback. Ces artistes exposent leurs œuvres au sein de 22 galeries d'art La lumière si particulière de Broken Hill a également inspiré plusieurs réalisateurs. C'est ici qu'ont été tournés notamment Priscilla folle du désert ou encore Mad Max II.  

 

Broken_hill_2

 

Pro HartKevin Charles "Pro" Hart (né le 30 mai 1928 à Broken Hill ; mort le 28 mars 2006) est un peintre et sculpteur australien qui est considéré comme le père du mouvement Outback de la peinture australienne .Dans sa jeunesse, à son travail, on le surnomme "le Professeur" (d’où le "Pro" de son nom) pour ses nombreuses trouvailles.

Ses parents possèdent un élevage de moutons dans lequel il grandit et fait ses études par correspondance. Il commence à peindre à l'âge de 7 ans. Plus tard il travaille dans les mines de Broken Hill. Il abandonne la mine et se consacre entièrement à la peinture à partir de 1958 

Pro Hart est connu dans le monde entier mais continue de vivre à Broken Hill, car il reste très attaché à sa terre. Il fonde sa propre galerie d’art pour exposer ses œuvres et celles d’autres artistes australiens. Dans les années 1970 et 1980, il organise des expositions en Angleterre, aux États-Unis, en Israël et en Égypte.

Ses tableaux sont peints à l’huile ou à l’acrylique, ils représentent des scènes de la vie de Broken Hill Il sculpte aussi le fer, le bronze et la céramique.